Dix expériences de collaboration

Les dix projets ci-dessous seront présentés au cours de deux sessions de « Retours d’expérience ». Ils ont en commun d’être des expériences de collaboration entre chercheurs et acteurs de l’économie créative.

#1 – Matin

Le Lab’AF : une structure dédiée à l’enquête de terrain par le film documentaire


Christian Lallier, anthropologue (Lab’AF, Lyon)
Mélodie Drissia Tabita, vidéaste et artiste sonore

La création d’une structure de production audiovisuelle privée spécialisée dans l’observation filmée des interactions sociales s’est imposée. En mobilisant la démarche de l’anthropologie filmée et au croisement du travail du son, de l’écriture, du graphisme et de la vidéo, les intervenants reviendront sur leur méthodologie de travail pour transformer en objet de compréhension des situations ordinaires. Ils évoqueront également la question du statut d’une telle structure et ses possibilité pour s’insérer à la fois dans des enjeux de recherche et dans l’économie créative.  

Researching a City : un web-documentaire comme écriture expérimental


Hortense Soichet, photographe, chercheuse associée (Lab’Urba, Université Paris-Est)
Anne Jarrigeon, anthropologue- vidéaste (Laboratoire Ville Mobilité Transport, Université Paris-Est)

À l’automne 2014, le collectif franco-allemand d’artistes et chercheuses Penser l’Urbain par l’Image se réunit à Hambourg pour un atelier de protocoles esthétiques et scientifiques. Le webdocumentaire restitue au plus près le processus de travail et d’hybridation méthodologique de ces manières de partir collectivement à la recherche d’une ville.

Turbulences : co-écrire plutôt que traduire, le travail du personnel navigant en bande dessinée

Anne Lambert, sociologue (INED)
Lisa Mandel, directrice artistique (Collection Sociorama, Casterman)

La collection de bandes dessinées Sociorama a été créée pour donner à voir aux lecteurs les résultats de grandes enquêtes sociologiques, sans utiliser le vocabulaire et l’appareil critique habituellement attendus dans la recherche. Anne Lambert et Lisa Mandel reviennent sur le travail de collaboration réalisé à toutes les étapes du projet, du synopsis à la publication. 

A Crossing Industry : la création d’un jeu video et ses retombées scientifiques et pédagogiques


Cédric Parizot, anthropologue (IREMAM, CNRS)
Douglas Edric Stanley, artiste (École supérieure d’art d’Aix-en-Provence)

Réalisé entre 2013 et 2018, ce jeu porte sur la prolifération des frontières dans les espaces israélo-palestiniens à l’aube du XXIe siècle. L’enjeu initial de cette expérimentation était de tester les capacités de la technologie vidéo ludique à articuler une démarche ethnographique avec une démarche artistique animée par ses propres enjeux esthétiques et poétiques. Une telle articulation permet de réfléchir sur les modes alternatifs d’écriture, d’éprouver différentes modélisations de l’espace et de développer des dispositifs pédagogiques particulièrement riches.

Lieux saints partagés : un parcours d’exposition et son dispositif d’écritures emboîtées


Manoël Penicaud, anthropologue (IDEMEC, CNRS)
Nathalie Bely, chargée de production audiovisuelle (Mucem)

Plusieurs dispositifs multimédias ont été conçus pour l’exposition Lieux saints partagés (Mucem, 2015), films, créations sonores, animations, installations, bornes multimédias, réseaux sociaux… Plusieurs créations seront présentées afin de nourrir le débat sur ces formes originales qui sont autant d’”hétérographies” cherchant à emboiter son, texte et image.

#2 – Après-midi

La création en acte : un livre numérique pour restituer des processus de création


Francesca Cozzolino, anthropologue (EnsadLab, PSL)
Benoit Verjat, designer

Francesca Cozzolino et Benoît Verjat présentent leur collaboration dans le cadre de la fabrication d’un livre numérique consacré au travail artistique de Pierre di Sciullo. Cet ouvrage cherche à rendre compte des gestes de création et des chaînes de coopération qui lient tous les acteurs aux œuvres de l’artiste. Cet objet numérique interactif (publié par Art Book Magazine en 2020) permet de s’interroger sur le processus d’observation et le rapport à des œuvres artistiques par la médiation de gestes interactifs au plus proche de la situation de l’exposition.

Les racines de la colère : roman-photo au service des sciences sociales


Sylvie Landriève, géographe, co-directrice (Forum Vies Mobiles)
Vincent Jarousseau, photographe

Vincent Jarousseau et Sylvie Landrière reviennent sur la fabrication d’un roman-photo qui cherche à restituer la paroles et l’univers quotidien d’habitants de Denain, une petite ville désindustrialisée du Nord parmi les plus pauvres de France. Par l’articulation d’images et de récits incarnés, l’ouvrage mobilise le sensible pour s’immerger dans un monde social qui n’est pas toujours accessible.

De la fiction faire science : un documentaire interactif comme dispositif de présentation d’une démarche de recherche


Pierre Fournier, sociologue, professeur (LAMES, Aix-Marseille Université)
Pascal Cesaro, maître de conférences en études cinématographiques (PRISM, Aix Marseille Université)


Pascal Cesaro et Pierre Fournier présentent comment des besoins de renouvellement méthodologique en sociologie ont pu conduire un sociologue et un chercheur en cinéma à coopérer. D’abord dans une recherche utilisant des images de fiction pour susciter des entretiens dans des situations de « parole empêchée » (pour évoquer le monde nucléaire). Ensuite en développant un projet de documentaire interactif comme proposition de médiation scientifique pour expliciter les conditions de cette mobilisation d’archives inattendues dans l’enquête ethnographique.

Deux kilos deux : du terrain au roman, pour une littérature à parts égales


Gil Bartholeyns, historien (IRHIS, Université de Lille)

Gil Bartholeyns présente son roman, publié aux Éditions J.-C. Lattès en octobre 2019. L’ouvrage s’appuie sur une enquête de terrain consacrée au monde de l’élevage, menée au sein de ministères et auprès d’éleveurs. L’auteur aborde le recours à la narration romanesque comme stratégie différente de l’essai traditionnel. 

La Balade nationale. Écrire l’Histoire de France en bande dessinée

Sylvain Venayre, professeur d’histoire (Grenoble-Alpes, LUHCIE)

Sylvain Venayre évoque son expérience de co-scenarisation avec le dessinateur Etienne Davodeau au sein de la collection La Balade nationale (Editions La Découverte et la Revue dessinée). Cette collection sur l’histoire de France, lancée en 2014, compte déjà sept albums et affiche l’ambition d’en publier vingt. L’historien revient sur la direction de cette entreprise et sur les effets d’intelligibilité originaux du savoir historien.

Les sessions  de retours d’expérience sont organisées par Pascal Cesaro, réalisateur, maître de conférences en études cinématographiques (PRISM, Aix-Marseille Université), Pierre Fournier, sociologue (LAMES, Aix-Marseille Université), Francesca Cozzolino, anthropologue (EnsadLab, PSL) et Samuel Bianchini, artiste, maître de conférences en Arts & Design (EnsadLab, PSL).

Illustration : extrait de La Balade nationale


Une réflexion sur « Dix expériences de collaboration »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.